Xavier de Lignerolles
Tenor

Après des études de violon, dès l’âge de 6 ans, Xavier de Lignerolles intègre la classe de chant de Pierre MERVANT, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il se perfectionne dans la musique baroque aux côtés de Kenneth Weiss, dans le lied et la mélodie aux côtés de Jeff Cohen et Anne le Bozec, ainsi que dans le répertoire contemporain auprès de Graciane Finzi et obtient son DFS de Chant en juin 2010.

Depuis 2007, il aborde un répertoire varié : Mr Cerise et le Directeur de cirque dans Pinocchio d’Étienne Perruchon au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines sous la direction de Pierre-Michel Durand, le Comte Barigoule (Cendrillon de Pauline Viardot), à l'Auditorium du Musée d'Orsay sous la direction d’Emmanuel Olivier, le Réceptionniste et Toni (El Regreso, Oscar Strasnoy), au Festival d'Aix-en-Provence, Edoardo Milfort (La Cambiale di Matrimonio, Rossini), au Théâtre de Bastia, Don Curzio (Le Nozze di Figaro, Mozart), sous la direction de Paolo OLMI, à l'Opéra National de Lorraine, Alfred (la Chauve-Souris de Strauss), Alstof von Reisenberg (Les Conjurées, Schubert), à l’Opéra de Saint-Etienne et à la Salle Poirel de Nancy, le rôle d’Antti Puuhaara, dans le Conte Musical Antti Puuhaara, de Tapio Tuomela, à la fondation Sibelius d'Helsinki (Finlande) et à l'Opéra de Saint-Etienne, le rôle d'Harlekin dans Der Kaiser von Atlantis, Gastone dans Traviata, le rôle de Martin dans la Cantate Policière la Digitale de Juan Pablo Carreno, au Théâtre de la Criée et au Teatro Colon de Bogota (Colombie), Alessandro dans Eliogabalo de Cavalli, au Grand Théâtre de Calais, le Préfet de police dans la Lettre Volée de Denis Bosse, à Bruxelles, le rôle d'Enée dans Didon et Enée de Purcell, le rôle du Dr Diamond dans Ce qui vit en nous de Baudouin de Jaer, Seven Stones au Konzerthaus de Dortmund, sous la direction de Leo Warynski…

En scène, il travaille sous la direction de Jean Lacornerie, Vincent Vittoz, Sybille Wilson, Mariame Clément, Thierry Thieû Niang, Jeanne Debost, Emmanuelle Cordoliani, Eric Oberdorff, Alexandra Lacroix, Aurélie Hubeau, Pierre Thirion-Vallet, Philippe Godefroid, Stéphane Arcas, Frédéric Dussenne, Jacques Dombrowski…

De 2007 à 2016, il chante régulièrement au sein des Solistes de Lyon-Bernard Tetu, aussi bien de la musique sacrée que de l’opéra.

Depuis 2010, il collabore avec l'Ensemble Musicatreize, dirigé par Roland Hayrabedian, ce qui permet à Xavier de Lignerolles d'être aujourd'hui un des ténors français spécialisés dans le répertoire contemporain et de travailler avec des compositeurs tels que Michel Petrossian, Zad Moultaka, Alexandros Markéas, Luca Antignani, Benoît Menut ou bien encore Philippe Schoeller.

En 2012, il chante la partie ténor soliste dans la création de l’oratorio Paraboles du pianiste Noël Lee, pour quatre mains, chœur et ténor solo, sous la direction de Léo Warynski.

Depuis 2012, il codirige l’Ensemble Tarentule, spécialisé dans la polyphonie a cappella de la fin du XVIème siècle et du XXIème siècle. L'Ensemble est régulièrement invité dans des lieux et festivals prestigieux, en France comme à l'étranger. Un premier disque, consacré à Gesualdo, est sorti début avril 2021. Il a reçu les 5 étoiles de la revue musicale italienne MUSICA. L’Ensemble a aussi été invité pour l’occasion dans l’émission de Clément Rochefort Générations France Musique, le live. D’autres projets de créations sont en cours.

Un récital de mélodies françaises, autour de Poulenc, Duparc, Fauré, Debussy, répertoire qu'il affectionne particulièrement, avec la pianiste Anne-Lise Saint-Amans, emmène Xavier de Lignerolles de Paris à Buenos Aires (Argentine).

Son répertoire s’étend également à l'oratorio : on a pu l’entendre dans la IXème Symphonie de Beethoven, le Requiem de Mozart, la Messa di gloria de Puccini, le Stabat Mater de Dvorak, le Psaume XIII de Liszt, les Passions de Bach, l’Enfance du Christ de Berlioz, la Création de Haydn, la Lobgesang de Mendelssohn...

En juin 2022, il a assuré la partie de ténor soliste lors de la création
de l’oratorio Et puis, le monde bleu de Fabrice Boulanger et Jean-Noël
Poggiali, accompagné par Aline Piboule au piano, à Grenoble et à Villard
Bonnot.

Il participe aux Masterclasses de Nathalie Stutzmann, Michael Levinas, Franck Leguérinel, Malcolm King, Maarten Koningsberger, Jean-Philippe Lafont, Nicole Fallien, Peter Phillips.

Il se perfectionne désormais auprès de Lionel Sarrazin.


Prochainement

Il monte un duo, avec l’accordéoniste Fanny Vicens, avec laquelle il interprètera  le cycle Winterreise de Schubert en concert, dès la saison 22/23.

En octobre 2022, il chantera le rôle d'Uriel dans La Création de Haydn, à Paris, sous la direction de Dominique Simonnet.

En 2023 aura lieu la création de l'opéra Carmen, Cour d'Assises, de Diana Soh, mise en scène Alexandra Lacroix, dirigé par Lucie Legay, dans lequel Xavier de Lignerolles interprétera le rôle de José, l'accusé, l'action se déroulant après la mort de Carmen. Avec l'Ensemble Ars Nova. Création au Grand Théâtre de Poitiers le 04 mai 2023. Reprises jusqu'en janvier 2024, au Théâtre du Luxembourg, à Bruxelles, à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne (Portugal) et sur d'autres scènes européennes... Projet en coproduction avec la Queen Elisabeth Music Chapel (Belgique).

Une tournée de six concerts du Requiem de Mozart, en soliste, est à venir pour l'automne 2023.

Xavier sera l'un des trois solistes dans le futur opéra de Sophie Lacaze intitulé l'étoffe inépuisable du rêve, avec l'Ensemble Orchestral Contemporain, sous la direction de Bruno Mantovani, mise en scène signée Pierre-Thirion Vallet. Création les 19 et 20 mars 2024, à Clermont-Ferrand.

De nombreux concerts avec l'Ensemble Tarentule, dont il est codirecteur, emmèneront Xavier de Lignerolles un peu partout en France cette nouvelle saison.

Plusieurs créations à venir avec l'Ensemble Musicatreize sur la saison 22/23.